SEARCH

Keep in touch!

Pur Vodka embodies a unique entrepreneurial adventure. The impressive story of Pur Vodka inspires an entire generation to feel, live and savour success every day.

Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt

Histoires : Vyckie Vaillancourt de O’Citrus

Histoires : Vyckie Vaillancourt de O'Citrus

Derrière chaque bouteille de Pur Vodka Série Autographe, il y a des produits locaux, frais, bruts, de saison. Et derrière ces produits, il y a des artisans qui travaillent sans relâche afin de récolter le meilleur de ce que la nature nous offre. Nous sommes allés à leur rencontre, pour écouter et écrire leurs histoires.

Voici Vyckie Vaillancourt, co-propriétaire de O’Citrus et seule productrice d’agrumes fins au Québec. Elle cultive notamment des yuzus qui, en 24h de la cueillette à la macération vont donner à édition 03 de Pur Vodka Série Autographe son parfum délicat et exotique.

PARLE-NOUS DE TON PARCOURS. COMMENT ES-TU ARRIVÉE À CULTIVER DES AGRUMES AU QUÉBEC?

Je suis née et j’ai grandi à Laval, sur la ferme familiale, une ferme de production de légumes et je suis la septième génération qui œuvre ici. À la base, je ne voulais pas du tout reprendre les rênes de cette entreprise-là. J’ai vu mon père travailler tellement d’heures et n’avoir que très peu de temps pour lui, alors je me suis dit que je ne voulais pas faire ça plus tard dans la vie. J’ai fait un baccalauréat en relations publiques et j’ai travaillé dans ce domaine pendant presque sept ans. Et puis un jour, lors d’un un souper de famille traditionnel, mon père m’a demandé si j’envisageais de faire carrière tout le reste de ma vie en relations publiques, communication marketing, ou si j’avais un quelconque intérêt pour la ferme.

Puis c’était la première fois, en fait, que je me suis vraiment arrêtée, posé la question, et n’ayant pas de frères ou de soeurs, l’avenir de la ferme était entre mes mains. Mon père m’a expliqué ce jour-là que si j’étais certaine de ne pas vouloir reprendre la ferme, il allait stopper les investissements pour, éventuellement, la revendre. Quand il m’a posé cette question-là, moi dans ma tête mon plan de vie était fait : j’allais travailler dans le marketing toute ma vie.

Puis finalement, ça a trotté quand même longtemps dans ma tête, mais comme je n’avais aucun outil en gestion d’entreprise à la base, je me suis dit que si j’étais pour reprendre une ferme, puis la diriger comme il faut, je devais aller faire des études en entrepreneuriat. Donc je suis allée étudier à l’HEC, où j’ai obtenu un diplôme de deuxième cycle en entrepreneuriat.

Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt
Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt
Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt

Dans le cadre de mes études, il fallait créer une entreprise. C’est donc de là qu’est venue l’idée, le projet de O’Citrus. On avait déjà cinq arbres de yuzu à la maison, que mon père avait commencé à l’époque avec l’un de ses amis. Mon projet était alors la création d’une entreprise d’agrumes. Quatre années plus tard, ces 5 arbres sont devenus 120 arbres. Aujourd’hui, nous sommes sur le marché au niveau des restaurateurs, bars, distilleries et microbrasseries aussi (on a fait des petits projets de bière). J’entreprends également actuellement avec mon père le projet de relève de la ferme familiale.

QUELS SONT LES AGRUMES QUE TU CULTIVES?

 

À ce jour et à ma connaissance, je suis la seule productrice commerciale d’agrumes fins au Québec. Ce qui est le fun avec les agrumes, c’est qu’il y a 400 variétés différentes. Moi j’en ai 9, mais il y en a plus de 400 dans le monde. 

À l’époque, on a pris une décision stratégique, celle de choisir des agrumes qui sont produits majoritairement en Asie, que j’appelle des agrumes fins. C’est en très grande majorité du yuzu originaire du Japon. J’ai également des mains de Bouddha, qui est énormément cultivé en Californie, mais au Québec, il n’y en avait pas sous forme fraîche. Je cultive aussi du kalamansi ou calamondin, qui sont de très petites oranges très amères. Enfin, j’ai aussi du combava ou lime kaffir, qui vient de Bali, du citron caviar (finger lime) d’Australie et du kumquat. Comme le coût du chauffage ici en hiver est très élevé, on se spécialise dans 9 variétés d’agrumes de niche.

Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt
Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt
Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt

PEUX-TU NOUS PARLER DU YUZU, DE SON GOÛT ET DE SA CULTURE?

Le yuzu vient originellement de Chine, mais à ce jour, c’est le Japon qui est le plus gros producteur car c’est là qu’il est le plus populaire. Le Japon est très frileux sur son exportation de yuzu. C’est une des principales raisons pour lesquelles on n’en trouve pas ici au Québec, mais aussi en Amérique du Nord. Si vous allez dans les épiceries spécialisées à Montréal, vous trouverez des concentrés de yuzu, ou du jus, mais pas de fruits frais.

Le yuzu n’a pratiquement pas de jus. On l’utilise vraiment pour son zeste, pour sa peau, pour faire macérer ou pour zester sur des recettes, pour en faire des bouillons, de la crème glacée, du chocolat…C’est une saveur et un goût que peu de personnes connaissent, qui est encore très inexplicable. C’est comme un mélange entre une mandarine et un citron, mais ce qui distingue énormément le yuzu, à mon sens à moi, c’est ses notes de jasmin et de poivre. Personne n’est capable de donner la même description…et c’est ça qui est fantastique avec cet agrume-là.

Découvrir les saveurs subtiles du yuzu en cocktail

Le yuzu pousse une seule fois par année. À partir du mois de février, il commence à être en floraison. En avril, les fleurs tombent et on commence à voir la petite pointe du fruit qui est gros comme un grain de poivre. Il va grossir tout l’été et ensuite, il devient jaune et prêt à être cueilli en octobre. On achète les arbres quand ils ont déjà un an. On doit ensuite attendre deux ans, moment où ils peuvent avoir les premières fleurs et peut-être un ou deux agrumes dans l’arbre. Mais c’est vraiment à partir de sa septième année de vie qu’il devient très productif.

Ce qui distingue O’Citrus, c’est qu’au moment de la cueillette des yuzus, dans l’espace d’une heure, ils sont rendus sur les tables de Montréal. Une des raisons pour lesquelles c’est très difficile d’avoir du yuzu sous sa forme fraîche, c’est le grand délai de livraison. Du moment où il part du Japon, passe par les bateaux, par les avions, par les douanes et qu’il arrive sur les étalages, il aurait déjà tout perdu ses belles vertus et toute l’essence naturelle qui est sur le fruit. Ici, quand je le coupe, je le sens instantanément. Honnêtement, plus on est capables de l’utiliser rapidement, mieux c’est.

Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt
Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt
Les yuzus du Québec utilisés dans Pur Vodka Série Autographe proviennent de O'Citrus, entreprise d'agrumes exotiques de Vyckie Vaillancourt

EN QUOI O’CITRUS EST POUR TOI UN RETOUR À L’ESSENCE?

À l’origine je n’avais pas un grand sentiment d’appartenance avec la ferme. Je voyais juste les heures de travail. La détresse chez les agriculteurs, c’est vrai, le nombre d’heures de travail, c’est intense. Je ne voyais pas réellement la couleur que je pouvais apporter dans ce projet. O’Citrus est vraiment venu me chercher parce que je me suis dit, tiens, je peux apporter quelque chose de nouveau. Selon moi, pour chaque génération, c’est important d’apporter à l’entreprise familiale une nouveauté et d’y apporter sa couleur, ses propres valeurs et ses propres croyances.

Aujourd’hui, être dans la serre, c’est un ressourcement pour moi. Je m’installe, je passe le balai…juste être ici, ça me rappelle pourquoi j’ai fait ça, pourquoi je continue de faire ça.

Je vois que les tendances de l’achat local, du bio et de l’autosuffisance sont vraiment en train de monter. On n’en entend pas assez parler encore du nombre de produits chimiques qui sont sur les agrumes ailleurs dans le monde, mais je pense que tranquillement le consommateur s’en rend compte. Et comme je cultive des agrumes bio ici, je pense vraiment que mon entreprise peut se développer à un autre niveau. Quant à l’autosuffisance, je suis la preuve qu’on est capables de faire pousser ce qu’on veut au Québec, mis à part les défis énergétiques du chauffage.

Pour la troisième édition de sa Série Autographe, Pur Vodka célèbre le retour à l’essence. En collaboration avec  et , Pur Vodka Série Autographe Édition 03 met en valeur le bleuet sauvage du Lac-Saint-Jean et le yuzu du Québec. Une vodka artisanale unique, un joyau du Québec, d’une qualité exceptionnelle.

Pour la troisième édition de sa Série Autographe, Pur Vodka célèbre le retour à l’essence. En collaboration avec Nutrableu et O’Citrus, Pur Vodka Série Autographe Édition 03 met en valeur le bleuet sauvage du Lac-Saint-Jean et le yuzu du Québec. Une vodka artisanale unique, un joyau du Québec, d’une qualité exceptionnelle.

 

Découvrir les autres histoires de la Série Autographe